Page d'archive 5

Back in the business, nouvel ordi, nouveau projet

Bonjour,

Ça y est, il ne m’aura pas fallu longtemps pour retrouver une machine. En je suis assez content de mon acquisition, mon nouveau jouet est bien plus rapide que l’ancien même si je l’aimais bien mon ancien pc portable… RIP mon ami.

Entre temps, je n’ai pas couru mis à part une petite sortie dimanche dernier, juste histoire de ne pas rouiller. 8.5 km de footing avec un beau soleil et un temps frais, ce fut fort agréable et je pense renouveler l’opération ce dimanche prochain, mais autour des 11 km cette fois.

Pendant cette période, j’ai imaginé un nouveau projet que je compte réaliser avec un ou deux potes. Une petite balade de 27 km sur le GR10, de Hendaye à Sarre en passant par le col de Biriatou. Ce serait potentiellement la 1ere étape de la traversée des Pyrénées d’ouest en est. Pour cette première étape, je me suis appuyé sur Open Runner, un outil communautaire extraordinaire et je pèse mes mots.

Le parcourt devrait très probablement suivre la trace suivante:

Hendaye Sarre GR10

Pour la date, je n’ai encore rien fixé. En octobre ce sera compliqué et à partir de novembre, c’est le froid et la météo qui m’inquiètent. Je vais donc aviser et garder en tête ce projet. Mais ça me tente et me tarde grandement.

La panne informatique… quand la technologie ne suit plus

Bonjour,

 J’ai eu la désagréable surprise ce week end de voir, ou plutot de ne plus voir quoique ce soit sur l’écran de mon ordinateur portable. Je ne pensais pas que ce serait la machine qui lacherait avant l’homme, une victoire pour le genre humain, une défaite amère pour mon porte-feuille.

 Je ne pourrai donc plus jusqu’à la nouvelle acquisition d’une machine alimenter mon blog comme je le voudrais. Cela dit, je serai j’espère de retour assez rapidement, le temps de compiler les différentes offres du marché et faire un choix.

 Ma prochaine course étant le 15 octobre, je me fixe ce délais pour réinvestir la toile.

 A très bientôt… ou pas.

Sortie #38 Biarritz Milady à Anglet La Barre aller retour

Bonjour,

Sur la côte basque ce week-end, je me suis fait dimanche matin une sortie footing en partant de Biarritz quartier Milady. Superbe temps et une température très agréable pour cette sortie un peu longue. Je suis passé par le centre ville de Biarritz, pour continuer vers les plages d’Anglet par la piste cyclable et ce jusqu’à La Barre. Là bas demi-tour avec retour par le bord de mer, la montée de la côte du VVF pour ceux qui connaissent, puis retour via le centre de Biarritz. Le tout pour 17,5 km à une allure footing.

J’avais prévu pour cette sortie d’utiliser mon tout nouveau sac d’hydratation. Pour moins de 20 euros acquis la veille, ce sac Kalenji est vraiment top. Des rangements devant pour ma Mulebar, une poche 2L, et de la place encore pour un téléphone, des papiers. Il est étonnamment confortable, en tout cas beaucoup plus que mon ancien sac qui m’avait charcuté le cou.

La bonne recette de cette sortie:

mulebar pudding summer

sac kalenji

Et pour finir, un joli graph Nike:

Biarritz Anglet

Sortie #37 Record battu

Bonjour,

5 jours sans courir, ça commençait à me démanger mais le boulot ne m’a pas permis d’aller courir plus tôt dans la semaine, surtout que l’air de rien les jours raccourcissent vraiment vite. Ce soir j’étais donc super content de pouvoir de nouveau galoper un peu. Je suis parti sur mon parcours du Burk pour mes 4 tours habituels. Cela faisait un bout de temps que je n’arrivais pas à descendre en dessous d’1h02, mon précédent record sur le parcours. Toujours un facteur qui m’en empêchait, en fait toujours un excuse pour ne pas le faire.

Mais là, sans en avoir planifié rien du tout, je suis parti plutôt vite compte tenu de mon envie de me défouler. Ce n’est qu’à partir du 3eme tour que j’ai commencé à penser au record, vu que je tenais bien la cadence. La barre des 11 km/h de moyenne m’échappait, ben ca y est ! Je l’ai eu !

Le graph Nike:

Run 23 sept

Sortie #36 Trail de l’océan et test Mulebar, c’est fait

Bonjour,

 Hier je particIpais pour la première fois à une course de plus de 20 kilomètres, et c’est avec envie mais aussi un peu d’apréhension que je me dirigeais vers la commune du Porge.

Surtout que le temps était très pluvieux sur le trajet en voiture, j’aime la pluie mais jusqu’à un certain point et à ce moment là, c’était le déluge, je m’attendais à tout moment à voir  Noé et son arche traverser la route noyée sous la pluie. Mais l’océan, c’est magique, arrivé au Porge, les nuages étaient passés et un soleil timide au début commençait à chauffer. Nous n’avons pas eu une seule goutte de pluie par la suite ce que ne laissait en rien présager ce début de matinée très humide.

 Le départ et l’arrivée se déroulaient dans un camping ce qui donnait un air de vacances pas désagréable. Je retire mon dossard une demi-heure avant le départ en m’inscrivant pour le 23, à côté il y a aussi la queue pour le 11 km. Je pars faire une toute petite reconnaissance du parcours pour voir qu’après 200 mètres, on a déjà les pieds dans le sable… si les 23 kms sont comme ça, ça va faire mal.

 Je prends une ptite Mulebar avant le départ, le gôut est vraiment bon. Je m’interroge sur la digestibilité, on verra bien ce que ca va donner.

 Le départ est donné, je reste derrière avec pour projet de partir lentement pour finir surement. Je prends les bords pour chercher un maximum d’adhérence car les 4 premiers kilomètres, c’est sable en petites montées et descentes. Très difficile et j’en garde un maximum sous la pédale en prévision de la suite que j’espère plus roulante. Voeux exaussé puisque du 4eme au 10eme kilomètres, c’est de la piste cyclable dans la fôret de pin. C’est roulant et plat, j’allonge un tout petit peu la foulée tout en restant en mode économie autour des 11km/h.

Puis, au bout, une grande dune de sable avec une grosse montée courte mais intense, nous basculons sur la plage, la vue est magnifique. Nous descendons pour revenir par la plage sur 3 kilomètres et quelques de course sur le sable mouillé cette fois donc meilleurs appuis ce qui permet de profiter du panorama. A droite, l’océan, à gauche les dunes sauvages, en face une colonne jusqu’à l’horizon de traileurs, c’était un moment intense et magique. Un vrai bonheur. Physiquement, je tiens le coup. J’ai un peu de sable dans les chaussures mais rien de très dérangeant. Autour du 14ème km, nous repartons coté terre en traversant à nouveau une dune moins pentue cette fois. Le retour se fait sur un chemin mi terre, mi pavé de temps en temps tout à fait agréable.

Dernier ravito à 15.8km sur la garmin ou pour la 1ere fois je m’arrête prendre un verre de coca. J’en profite pour attraper un gel Mulebar, gout citron très prononcé que je ne peux finir mais qui va faire sans conteste son effet. Surtout qu’au 18ème, nous repartons sur du sable et un dernier crochet sur la plage. Je resssens la fatigue depuis le 17eme kilomètres et je rame un peu mais je ne lache pas. Je vois de toute façon que pour les autres coureurs, c’est un peu la même chose. Je double un peu, me fait doubler un peu plus. La bonne hydratation et le gel me donnent assez de jus pour finir et c’est étonné que je retrouve le camping  alors que la garmin m’annonce un peu moins de 22km. Je m’étais préparé mentalement pour encore queques minutes de course.

 Bien content quand même de passer la ligne d’arrivée en 2h16 sur un parcours ou j’ai géré mon effort, marché un peu sur les parties difficiles. Le chrono est comme d’habitude pas terrible mais j’ai pris beaucoup de plaisir, ce que je recherche avant tout.

La plus grosse satisfaction vient du fait que je n’ai mal nullepart. Pas de blessures, pas de douleur tendineuse, rien et ça, c’est top. Je sais maintenant que je peux encaisser sereinenent des courses de 20 kms, ce qui me conforte pour la suite.

Pour les Mulebar, je n’ai testé qu’une partie des échantillons envoyés, je vais garder le reste pour le semi marathon du Pays Basque ou je planifierai un peu mieux les prises. Sur le gel, je pense plutôt le diluer dans la poche à eau car le goût hyper sucré reste en bouche un peu trop longtemps à mon goût. En tout cas, ces produits étaient les bienvenus car contrairement à mes courses précédentes plus courtes, je n’aurai pas pu terminer convenablement sans.

Le seul point négatif du jour fut le sac de la poche à eau dont la lanière m’a un peu lacéré le cou, j’ai des marques à vifs. Il s’agit d’un sac initialement prévu pour du roller et il a trouvé là ces limites. C’est bientôt mon anniversaire… Je dis ça, je dis rien…

 Bref, une super course à recommander sur une distance qui commence à compter. On est loin de l’ultra trail mais pour peon runner, c’est un grand pas qui est franchi. Prochaine course prévue le 15 octobre avec un trail dans les vignes d’Arsac de 18km comptant pour un challenge.

A bientôt pour de nouvelles aventures

Un joli graph Nike (avec pas toute la distance d’ailleurs…)
trail de l'ocean

Trail de l’Océan et test de produits Mulebar

Bonjour,

Demain matin, je pars pour les forêts et plages de la Gironde pour ce trail au bord de l’Atlantique de 23km aux terrains variés d’après des organisateurs.

Ce sera l’occasion de tester quelques produis Mulebar reçus cette semaine et qui tombent à pic pour cette épreuve plus longue que d’habitude. Je ne ressens pas de besoin de boire jusqu’à 10km, manger encore moins mais là, avec 2h d’effort au moins à prévoir, ce ne sera pas du luxe d’avoir sous le coude des produits spécialisés.

Verdict demain, ma principale interrogation reste sur la digestibilité. Je compte entamer la première barre autour du 6-7eme kilomètre, je la fini vers le 12eme. Je prends un gel au 17eme pour le finish. J’y vais un peu à l’aveugle, on verra bien.

Ma poche à eau est prête avec mon petit sac à la base pour du roller mais qui remplit plutôt bien son office sur du trail. La météo s’annonce couverte voire pluvieuse, j’adore. Je me prépare mentalement en mode commando, ça va le faire !

Compte rendu et retour d’expérience sur les Mulebar demain soir sauf si je suis trop hs.

Mulebar banniere

Sortie #35 Au Burk, tranquille sans objectif particulier

Bonjour,

Sortie ce soir après le boulot tranquille émile, sans objectif autre que de courir à mon rythme. Pas de fractionné, de VMA, de tagada tsoin tsoin, juste se dépenser et sécréter ma dose d’endorphine pour 2 ou 3 jours. La drogue… quel fléau…

Au départ, je devais aller au club, mais j’avais oublié ma garmin. Et je suis geek jusqu’au bout, pas question de courir sans ma garmin. Alors retour maison puis direction le Burk. Le temps était encore top, pas trop chaud, pas trop froid, le pied. Donc je suis parti sur une séance ressourcing (si le mot existe…).

Tout ça avec l’idée que dimanche prochain, je vais souffrir sur mon plus long run à ce jour, à savoir un bon petit trail de derrière les fagots, le trail de l’océan au Porge. 23 kilomètres… j’ai fait 19 max pour le moment, on verra ce que ça va donner. Heureusement, c’est en bord de mer donc le dénivelé ne devrait pas être extraordinaire. Mode warrior [on].

Le graph Nike du jour:

run 13 sept

Sortie #34 Course nature à Carignan, c’est fait

Bonjour,

 Hier matin je participais à cette course nature dont nous inaugurions la refonte partielle du parcours. Que je ne connaissais pas puisque c’était une premiere pour moi. Un peu plus de 230 participants sur le 13.5 km dont le départ est donné après la lotterie locale au numéro de dossard. A la clé pour les heureux gagnants des tires-bouchons, oui vous lisez bien, je sais c’est incroyable. Mais aussi du taille-haie, une tronçoneuse et autres réjouissances tout aussi surréalistes à quelques minutes du départ. Un moment assez comique…

 Le départ est donné et nous commencons par une longue descente de plus d’1 km, et je me dis si on descend, c’est que inévitablement, va falloir remonter. Raisonnement implaccable qui trouve son echo quelques centaines de mètres plus loin avec une première difficulté qui pique les jambes. Cela s’est répété tout au long de la course, un parcours assez vallonné avec dit ma garmin 200m de D+, ce qui me laisse un peu sceptique comte tenu de mon ressenti. Le parcours était très varié, de la route, du chemin sous-bois, de la vigne, ca monte, ca descend pas le temps de s’ennuyer et le temps est passé très vite.

Je l’ai fait en mode « je ne veux pas me détruire » et je n’hésitais pas à marcher lorsque la pente se faisait trop dure, ce qui me permettait de repartir frais comme un gardon en haut là ou ceux qui m’avaient doublé soufflaient comme un troupeau de buffles en colères dans la savanne. Cela dit, je perdais quand même des places au fur et à mesure mais ca me passait à 10 000 mètres au dessus de la tête et je profitais de ce dimanche matin dans la nature avec un temps idéal à nouveau pour courir.

Le chrono final est d’1h18 pour 13.3 km sur la garmin, j’ai même oublié de l’arreter une fois la ligne passée, donc je dois me situer autour de 1h17 et des brouettes. J’éditerai la page course avec le résultat final pour la postérité.

 Le graph nike:

run carignian

Sortie #33 La décompression du vendredi soir

Bonjour,

Petite sortie du soir, bonsoir. Après une semaine de boulot bien chargée, après une semaine de vie familiale tout aussi complète terminée par un vendredi de toute beauté, il était temps d’aller brûler le stress accumulé qui commençait à me nouer de partout.

Mais ayant une course dimanche, j’ai fait court avec tout juste 7km avalés en 38 min et quelques. Parce que Dimanche à Carignan, c’est du trail sur 13,5 km qui m’a t on dit fait son petit effet. Je m’attends donc à souffrir un peu mais après tout, je suis volontaire pour. Toujours pas d’objectif de temps ni de classement en vue, et surtout se faire un max plaisir.

Prochaine course donc dimanche 11 septembre.

carignan 2011

Sortie #32 Fartlek avec le club

Bonjour,

Hier soir sortie fartlek avec le club, nouveauté s’il en est. Nous nous sommes séparés en différents groupes pour mener ces « jeux de vitesses ». Ça change, c’est fun, ça fera son petit effet plus tard dans la saison car pour le moment c’était relativement cool quand même. Beaucoup de monde, la rentrée est bien là, nous étions plus de 25 au moins et les inscriptions vont bon train. Faudra que je pense à amener le nécessaire mardi prochain.

Un peu de pub pour la course organisée par l’asso en octobre: les 10 km de Blanquefort

10km blanquefort

Venez nombreux, je devrai normalement me trouver quelque part pour aider.

1...34567...10


Les Cavaliers du Plaisir |
JAVELOT CLUB DE CALAIS |
Statistiques Soft France |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Infini Kart
| kung fu tae do
| beachpark31