Archives pour la catégorie courses



Euskal trail 2012: les 18 et 19 mai

Bonjour,

 Ca y est ! La date est fixée ! Ce seront les vendredi 18 et samedi 19 mai 2012 que  se dérouleront les 2 étapes de l’Euskal Trail. Je suis bouillant ! Ca me tarde trop trop trop !

Le jour de ma fête en plus, et oui je me prénomme Eric. C’est un signe, c’est sûr !

Sortie #44 Semi Donibane Hondarribia, c’est fait !!!!!

Bonjour,

Ce matin je courrais mon premier semi marathon et quel semi! Celui du Pays Basque partant de St Jean de Luz pour arriver en hego alde (côté sud du pays basque) à Fontarrabie. La sortie de jeudi m’avait un peu rassuré sur mon état de forme mais c’est très prudemment que je me suis élancé avec l’idée de gérer les 10 premiers kilos sans me mettre dans le rouge.
La particularité de ce semi est qu’il est valloné, 220 de D+, ce n’est pas un trail de montagne mais ca pique quand même et ce n’est pas sur ce semi que sera battu le record de la distance. Je me contente donc de gérer en restant autour des 5’40, pas mal de concurrents me doublent mais je garde en tête que 21 kilomètres, c’est long et je reste patient. Et passé les 10, la tendance s’inverse. Je passe la fin de la course à redoubler, ce qui est très motivant parce qu’avec 2300 participants, il y a toujours quelqu’un à rattraper.

Je fais le parcours en un tout petit peu plus de 2h (2h01 et 40s à ma Garmin). Je ne connais pas encore le classement, il ne sera pas exceptionnel, je reste peon runner après tout.

Bref un super moment avec du beau temps, une ambiance au top surtout côté espagnol ou de nombeuses personnes encourageaient les courreurs à coups de Aupa ! Animo! Vengaaaaaa! Le paysage tout au long du parcours est à couper le souffle avec les falaises et l’océan sur la droite.

Je conseille vivement ce semi à ceux qui ont la possibilité de le faire, un super souvenir dans la brillante carrière de peon runner !

L’image du parcours:

semi du pays basque

Sortie #42 Les foulées des vignerons à Arsac, c’est fait

Bonjour,

Hier se déroulaient les foulées des vignerons sous un soleil splendide, radieux, magnifiquement trop chaud pour ces 18 kms. Je n’aime pas courir quand il fait chaud, cela s’est confirmé et j’ai littéralement explosé au 12eme kilomètres et la fin a été longue voire très longue. Pourtant, tout était réuni pour faire une super course, un parcours très sympa, une organisation au top et la famille était là également mais rien à faire, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Je me suis trainé sur les 6 derniers kilomètres, me faisant rattraper, je n’ai pas compté le nombre de fois ou je me suis fait doubler. Je repars sur la fin derrière un vétéran 3 de bien 70 ans et je reste par respect derrière jusqu’au bout, je ne fais pas le sprint car il méritait amplement de finir devant moi.

Et bien malgré tous ces aléas et après avoir récupéré un peu, je reste content de cette sortie car ça m’a fait un bien fou de courir. Cette sortie n’est pas très rassurante pour mon semi dimanche prochain, je crois que je vais la jouer humble et ne viser aucun chrono, juste essayer de finir et pas trop mal.

Ci dessous l’image sat du parcours de la course avec beaucoup de pistes, de sous-bois:

foulées des vignerons

Sortie #36 Trail de l’océan et test Mulebar, c’est fait

Bonjour,

 Hier je particIpais pour la première fois à une course de plus de 20 kilomètres, et c’est avec envie mais aussi un peu d’apréhension que je me dirigeais vers la commune du Porge.

Surtout que le temps était très pluvieux sur le trajet en voiture, j’aime la pluie mais jusqu’à un certain point et à ce moment là, c’était le déluge, je m’attendais à tout moment à voir  Noé et son arche traverser la route noyée sous la pluie. Mais l’océan, c’est magique, arrivé au Porge, les nuages étaient passés et un soleil timide au début commençait à chauffer. Nous n’avons pas eu une seule goutte de pluie par la suite ce que ne laissait en rien présager ce début de matinée très humide.

 Le départ et l’arrivée se déroulaient dans un camping ce qui donnait un air de vacances pas désagréable. Je retire mon dossard une demi-heure avant le départ en m’inscrivant pour le 23, à côté il y a aussi la queue pour le 11 km. Je pars faire une toute petite reconnaissance du parcours pour voir qu’après 200 mètres, on a déjà les pieds dans le sable… si les 23 kms sont comme ça, ça va faire mal.

 Je prends une ptite Mulebar avant le départ, le gôut est vraiment bon. Je m’interroge sur la digestibilité, on verra bien ce que ca va donner.

 Le départ est donné, je reste derrière avec pour projet de partir lentement pour finir surement. Je prends les bords pour chercher un maximum d’adhérence car les 4 premiers kilomètres, c’est sable en petites montées et descentes. Très difficile et j’en garde un maximum sous la pédale en prévision de la suite que j’espère plus roulante. Voeux exaussé puisque du 4eme au 10eme kilomètres, c’est de la piste cyclable dans la fôret de pin. C’est roulant et plat, j’allonge un tout petit peu la foulée tout en restant en mode économie autour des 11km/h.

Puis, au bout, une grande dune de sable avec une grosse montée courte mais intense, nous basculons sur la plage, la vue est magnifique. Nous descendons pour revenir par la plage sur 3 kilomètres et quelques de course sur le sable mouillé cette fois donc meilleurs appuis ce qui permet de profiter du panorama. A droite, l’océan, à gauche les dunes sauvages, en face une colonne jusqu’à l’horizon de traileurs, c’était un moment intense et magique. Un vrai bonheur. Physiquement, je tiens le coup. J’ai un peu de sable dans les chaussures mais rien de très dérangeant. Autour du 14ème km, nous repartons coté terre en traversant à nouveau une dune moins pentue cette fois. Le retour se fait sur un chemin mi terre, mi pavé de temps en temps tout à fait agréable.

Dernier ravito à 15.8km sur la garmin ou pour la 1ere fois je m’arrête prendre un verre de coca. J’en profite pour attraper un gel Mulebar, gout citron très prononcé que je ne peux finir mais qui va faire sans conteste son effet. Surtout qu’au 18ème, nous repartons sur du sable et un dernier crochet sur la plage. Je resssens la fatigue depuis le 17eme kilomètres et je rame un peu mais je ne lache pas. Je vois de toute façon que pour les autres coureurs, c’est un peu la même chose. Je double un peu, me fait doubler un peu plus. La bonne hydratation et le gel me donnent assez de jus pour finir et c’est étonné que je retrouve le camping  alors que la garmin m’annonce un peu moins de 22km. Je m’étais préparé mentalement pour encore queques minutes de course.

 Bien content quand même de passer la ligne d’arrivée en 2h16 sur un parcours ou j’ai géré mon effort, marché un peu sur les parties difficiles. Le chrono est comme d’habitude pas terrible mais j’ai pris beaucoup de plaisir, ce que je recherche avant tout.

La plus grosse satisfaction vient du fait que je n’ai mal nullepart. Pas de blessures, pas de douleur tendineuse, rien et ça, c’est top. Je sais maintenant que je peux encaisser sereinenent des courses de 20 kms, ce qui me conforte pour la suite.

Pour les Mulebar, je n’ai testé qu’une partie des échantillons envoyés, je vais garder le reste pour le semi marathon du Pays Basque ou je planifierai un peu mieux les prises. Sur le gel, je pense plutôt le diluer dans la poche à eau car le goût hyper sucré reste en bouche un peu trop longtemps à mon goût. En tout cas, ces produits étaient les bienvenus car contrairement à mes courses précédentes plus courtes, je n’aurai pas pu terminer convenablement sans.

Le seul point négatif du jour fut le sac de la poche à eau dont la lanière m’a un peu lacéré le cou, j’ai des marques à vifs. Il s’agit d’un sac initialement prévu pour du roller et il a trouvé là ces limites. C’est bientôt mon anniversaire… Je dis ça, je dis rien…

 Bref, une super course à recommander sur une distance qui commence à compter. On est loin de l’ultra trail mais pour peon runner, c’est un grand pas qui est franchi. Prochaine course prévue le 15 octobre avec un trail dans les vignes d’Arsac de 18km comptant pour un challenge.

A bientôt pour de nouvelles aventures

Un joli graph Nike (avec pas toute la distance d’ailleurs…)
trail de l'ocean

Sortie #34 Course nature à Carignan, c’est fait

Bonjour,

 Hier matin je participais à cette course nature dont nous inaugurions la refonte partielle du parcours. Que je ne connaissais pas puisque c’était une premiere pour moi. Un peu plus de 230 participants sur le 13.5 km dont le départ est donné après la lotterie locale au numéro de dossard. A la clé pour les heureux gagnants des tires-bouchons, oui vous lisez bien, je sais c’est incroyable. Mais aussi du taille-haie, une tronçoneuse et autres réjouissances tout aussi surréalistes à quelques minutes du départ. Un moment assez comique…

 Le départ est donné et nous commencons par une longue descente de plus d’1 km, et je me dis si on descend, c’est que inévitablement, va falloir remonter. Raisonnement implaccable qui trouve son echo quelques centaines de mètres plus loin avec une première difficulté qui pique les jambes. Cela s’est répété tout au long de la course, un parcours assez vallonné avec dit ma garmin 200m de D+, ce qui me laisse un peu sceptique comte tenu de mon ressenti. Le parcours était très varié, de la route, du chemin sous-bois, de la vigne, ca monte, ca descend pas le temps de s’ennuyer et le temps est passé très vite.

Je l’ai fait en mode « je ne veux pas me détruire » et je n’hésitais pas à marcher lorsque la pente se faisait trop dure, ce qui me permettait de repartir frais comme un gardon en haut là ou ceux qui m’avaient doublé soufflaient comme un troupeau de buffles en colères dans la savanne. Cela dit, je perdais quand même des places au fur et à mesure mais ca me passait à 10 000 mètres au dessus de la tête et je profitais de ce dimanche matin dans la nature avec un temps idéal à nouveau pour courir.

Le chrono final est d’1h18 pour 13.3 km sur la garmin, j’ai même oublié de l’arreter une fois la ligne passée, donc je dois me situer autour de 1h17 et des brouettes. J’éditerai la page course avec le résultat final pour la postérité.

 Le graph nike:

run carignian

Sortie #31 sortie un peu plus longue du week end que la dernière fois, et projets 2012

Bonjour,

Ce matin je chausse mes nimbus et mes toutes nouvelles chaussettes Decathlon run 900 pour partir à l’assaut de ma ville. J’inclue pour changer 1 boucle et demi autour du stade du Jard. Je regarde ma garmin, ce tour fait 1,2 km tout plat, sur un terrain proche du chemin très agréable. Il n’y pas beaucoup de monde, et je me sens pas trop mal. Je file ensuite au Burk ou je fais 3 tours pour revenir ensuite direction maison. Les 3 derniers kilomètres sont quand même faits à un rythme de sénateur car je sens une petite douleur dans le mollet droit et pas question de forcer.

Quelques étirements puis à la douche. 18 kms pour cette sortie, j’allonge petit à petit et je commence à envisager mon programme pour 2012 avec d’autres courses que celle faites en 2011 qui étaient essentiellement entre 10 et 15 kms.

Et c’est parti, demandez le programme ! , demandez!

Un premier projet serait en février le Grand Brassac Hivernal, un trail de fou d’après les videos que j’ai pu voir. 30 kms et 1100 de D+, ça me tente bien à condition d’avoir la forme si tôt dans l’année. Ce qui n’est pas gagné si je me referre à 2011 ou je n’ai véritablement recommencé à courir en mars.
grand brassac

Deuxième projet, encore moins sur, serait l’écotrail de Paris dans sa toute nouvelle version 30 km. Je cherche quelques infos dessus, je me déciderai plus tard. Parce que la montée sur Paname, c’est pas donné donné, puis il faut se loger, se nourrir, se déplacer, le budget sera un élément important dans la décision finale.

ecotrail

Troisième projet, celui là j’en fait une priorité, un trail en Pays Basque espagnol, qui part de Donostia (Saint Sebastien) à Hondarribia (Fontarabie) par les montagnes basques, le Jaizkibel notamment. 29,5 kms et un dénivelé conséquent, une traversée en bateau à un moment donné, bref une super aventure à faire avec des amis, ils ne le savent pas encore, je vais commencer mon bourrage de crane très bientôt haaaaaa ha ha ha (rire diabolique).

donostia honarribia

Quatrième projet, celui là est acquis sauf blessure, l’euskal trail en juin 2012, version trail des gourmands (50 kms: 2 X 25 km sur 2 jours) en équipe de 2. Mon compère est ok et a commencé son entrainement. Avec un peu de chance, je vais le motiver pour le 3eme projet.

donostia honarribia

Cinquième projet, qui est aussi un de mes objectifs running, préparer un marathon sur le 2nd semestre 2012. Lequel? Je ne suis pas encore fixé.

Ca en fait des choses, est ce que je vais pouvoir tout faire? Je ne sais pas mais le programme est beau, et ma motivation toujours aussi élevée.

Sortie #24 Trail du sud gironde, 1er du nom 18,5 km dans la pampa à Savignac, c’est fait

Bonjour,

Ce matin je me rendais après une nuit assez courte au 1er trail du sud gironde à Savignac. Au programme 18 km dans la nature pour une 1ere édition réussie car malgré le peu de communication sur cet évènement, nous étions tous participants confondus une bonne centaine (évaluation au pifomètre).

Le dénivelé était de 450 D, et non de 450 D+, ce qui change quand même la donne. Seulement 255 m de D+, ce qui fait que les montées n’étaient pas vraiment le principal obstacle de cette course. J’ai eu beaucoup plus de mal avec les 5 kilomètres à peu près de passages dans les champs passés récemment à la faucheuse. En effet, il fallait faire extrêmement attention à ne pas se faire d’entorse, j’y ai échappé de peu à plusieurs reprises. Ces parties étaient épuisantes, tant physiquement que psychologiquement pour le noob traileur que je suis, j’aurai encore préféré bouffer du dénivelé que ça.

Pour le reste, l’ambiance était vraiment bonne et les bénévoles très sympas. Un grand merci à eux. Je suis parti doucement, j’étais en mode pépère tout le long, je crois même que je me suis retrouvé dernier ou pas loin à un moment donné. Vers le 12ème kilo, j’ai trouvé un compagnon vétéran avec un bob sur la tête très sympathique, et nous avons fini ensemble sur un rythme tout à fait correct, bravo à lui.

Le temps était couvert mais lourd, j’ai dégouliné. Épuisé et content, je suis rentré avec un mal au ventre, conséquence de ma très bonne hygiène alimentaire du moment j’imagine.

Après ce run, j’en suis à 350 kilomètres en 2011. Et bientôt 150 kilomètres en nimbus, je ferai un billet pour vous donner la suite de ce test.

Ci joint le graph Nike + suite import HTC et runkeeper, encore 10/10 sur le tracking GPS malgré un temps couvert et les bois.

trail savignac

Prochaine course: trail du Sud Gironde à Savignac le 14 aout

Bonjour,

Après les 15 km de Soulac la semaine dernière, je prospectais pour ma prochaine course quand je suis tombé sur un prospectus. Enfin, pour être plus précis, c’est le prospectus qui m’est tombé dessus. Sur le pare-brise de ma voiture.

Et ce prospectus annonce donc pour le dimanche 14 août un trail en Sud Gironde à Savignac. Après un petit coup d’oeil à Mappy, c’est un peu en dessous de Langon, ce qui pour un dimanche matin ne me pose pas de problème particulier.

Ce trail propose 2 parcours, un 10 et un 18 km. Et j’ai décidé de m’aligner sur le 18. Parce que je suis un warrior, un fou dans ma tête, un guedin quoi.

Ouais ! Je vais tout péter… ou pas. Plus sérieusement, je me rapproche petit à petit de mon objectif d’octobre et ses 21 kilomètres vallonnés en bord de mer.

Va falloir quand même faire quelques sorties d’ici là, j’ai repris le boulot et la vie familiale est chargée… mmmh… ça risque d’être compliqué mais on est péon runner ou on l’est pas. Donc no fear, ça va le faire, suite au prochain épisode.

Sortie #19 La virée des galopins 2011, c’est fait

Bonjour,

Ce matin je me rendais dans la jolie bourgade de Soulac sur Mer à juste 90 kilomètres de Bordeaux. Levé 5h50, ca pique un peu pour un dimanche matin, mais j’avais la patate. Petit déjeuner rapide, je passe prendre 2 randonneuses qui vont faire le 13 kilomètres marche et go go go, c’est parti.

A droite, du ciel bleu, le soleil qui se lève c’est beau. A gauche, de gros nuages noirs qui avancent lentement et irrémédiablement. Je suis à piene en voiture que c’est déjà la course, va t on partir avant le déluge, suspense.

On arrive dans les temps, les nuages nous ont rattrapés, il ne pleut pas encore. Le départ marche est donné 1 heure avant mon 15 kilomètres. Les filles partent, je leur souhaite bon courage.

Je me prépare gentiment, je m’échauffe et quelques goûtes inaugurent le départ. J’ai été très surpris par le parcours, du béton sur les 5 premiers kilomètres en passant par le centre ville, il y a beaucoup de coureurs, c’est sympa. Le reste de la course va se passer en forêt, sur un chemin étroit et quelques montées qui feraient presque de cette course un trail en fait. Quelques parties sont sur du sable, et là c’est dur, je n’avançais pas sans appui, notament sur quelques montées qui ont fait mal au jambes.

Mais le tout est sans conteste super agréable, c’était top et j’ai géré mon effort. Contrairement à d’autres courses, il n’y a pas eu de goulot d’étranglement, et les ravitos étaient nombreux, presque pas le temps d’avoir soif :) .

Je finis en 1h25, 5 minutes de plus que ce que j’espérai mais compte tenu de l’aspect trail de la course, je reste satisfait de cette sortie nature avec un temps idéal pour courir puisque nous n’avons pas eu à souffrir de la chaleur.

255ème sur 411, dans le 2eme tiers, ce qui en fait un de mes meilleurs ratios à ce jour, content surtout que je me disais dans le dernier kilomètre que je me sentais capable de continuer. Le 21 kilomètres me parait de plus en plus jouable.

Le graph Nike suite import runkeeper avec HTC (encore 10/10 sur le tracking GPS malgré les sous-bois et le temps couvert):

viree des galopins

Sortie #17 Footing recup tranquille au burk à l’envers

Bonjour,

De retour sur Bordeaux, et pour me remettre de ma dernière sortie assez difficile, je suis reparti au Burk pour me faire un petit footing de derrière les fagots. 4 tours à l’envers, ça me plait à l’envers, et je crois que ça va devenir mon nouveau à l’endroit, histoire d’embrouiller un peu plus mes billets. Le temps était menaçant, j’ai pris un peu de pluie mais très léger et c’était même agréable. Pas mal de vent, de face sur une partie du parcours en faux plat, pas cool, surtout au 4ème tour. Mais au final, la sortie était vraiment tranquille.

run 17 juillet

Bon, il est temps de retourner à la compétition, ma prochaine course sera la virée des galopins à Soulac le 24 juillet. Un bon ptit 15 kilomètres avec un peu de sable si j’ai bien suivi, et pas mal de nature même si elle est répertoriée en course sur route. J’espère juste qu’il ne fera pas trop chaud.

viree des galopins

Peon Runner sera dans la place !

123


Les Cavaliers du Plaisir |
JAVELOT CLUB DE CALAIS |
Statistiques Soft France |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Infini Kart
| kung fu tae do
| beachpark31