Sortie #70 A l’aventure dans la montagne basque

Bonjour,

Depuis la fonte de la neige, je me suis fait 3 sorties.

Sortie #68     13.5 km par -7°C le 11 février en mode tranquille pour reprendre gentiment sans se blesser

Sortie #69    10 km le 15 février cette fois plus rapide à 5’19 de moyenne au km, assez content des bonnes sensations du jour.

Et enfin dimanche dernier sortie #70 à Sare au pays basque.

L’idée était de commencer à préparer l’euskal trail voire un autre trail de montagne qui devrait arriver très bientôt si j’arrive à m’inscrire. Je profitais d’une descente sur la côte le week end pour planifier une sortie mais m’y prenant un peu tard, je ne trouvai personne pour m’accompagner dans cette aventure.

Je cherche donc un parcours sur openrunner et je tombe sur une course assez connue, la sara korrika trail. Au départ du joli village de Sare au pied de la Rhune, ce trail présente 25 km avec 1500 de D+. Miam miam que je me dis, en voilà un beau challenge. Je télécharge le parcours sur ma garmin 405 avec pour projet de suivre ce que me dit la montre.

Je prépare mon packetage le samedi avec poche à eau 2 L, de quoi manger, le téléphone au cas ou. La météo s’annonce couverte, je prends ma veste imperméable Kalenji + collant fin car nous sommes repassé aux alentours de 5°C.

Je me lève le dimanche matin à 7h, oui j’étais très motivé. Mais pas très rassuré pour autant, je me prépare et fais les 30 minutes de voiture pour me garer sur le fronton de Sare. Et là coup de chance, 3 traileurs qui semblent bien aguerris se garent. Je les salue et engage la conversation, ils vont également faire le même parcours. Je leur demande si je peux les suivre même de loin et ils acceptent très gentiment sans problème. Ouf! Parce que sur le moment, bien qu’ayant regardé à peu près comment fonctionne l’option parcours de la garmin, je ne vois pas courir et regarder constamment la montre.

Note: il faudra quand même à un moment donné que je me penche sur cette fonction.

Nous partons donc tous les 4 et je constate très vite que je ne vais pas pouvoir les suivre, je lâche dès les 2 premiers kms avec pour objectif de ne pas me cramer et de les garder en point de mire pour savoir par ou il faut passer. L’essentiel est qu’ils m’ont emmené au début de l’ascension et que de temps à autre, j’arrive à voir ou ils sont pour repérer le chemin approprié.

J’en profite pour passer en mode touriste et prendre quelques photos au milieu de l’ascension:

Sortie #70 A l'aventure dans la montagne basque IMAG0120-1024x613

Ca monte terrible sur des mono traces faites par les troupeaux qui viennent l’été dans les alpages, ou plutôt les pyrénéages je devrai dire.

Je continue, ils sont de plus en plus loin. Je suis pourtant bien, pas de douleurs, en plein effort le corps suit bien. Après quelques centaines de D+, je me retrouve à passer le rail du petit train de la Rhune.

IMAG0122-1024x613

IMAG0121-1024x613

En traversant en face, je poursuis sur un plateau qui fait le tours de cet aplomb rocheux. Le vent et la pluie entrent en jeu, mais pas de problème je suis équipé et c’est même super agréable. Là super moment de bien être man vs wild, je suis seul avec mère nature, je cours comme un cabri, l’éclate totale.

De l’autre côté, je retrouve la voie ferrée que je traverse à nouveau avec 2 options possibles.

Soit je redescends vers Sare, soit je continue sur une grosse grosse montée vers la Nivelle (dixit le panneau planté à la croisée de ces 2 options).

Je ne vois plus mes compères du jour, l’écran tactile de ma garmin ne réponds plus à cause de la sueur. Bip bipbipbibpiiipbip pour ne pas bouger d’un écran que je connais pas du mode parcours et auquel je ne comprends strictement rien. Je réfléchis 2 secondes avant d’opter pour la raison, et prendre la descente. Je me suis déjà bien amusé, et je sens à mes cuisses que je ne dois pas trop pousser si je veux pouvoir bouger les jours suivants. De plus, je sais que la descente traumatise plus que la montée. Il est temps de rentrer. Je sais déjà que je reviendrai ici de toute façon tellement j’adore cet endroit.

La descente se fait sur des monotraces faits par les troupeaux, raviné en plus par les eaux de pluie. C’est assez de travers à la pente pour pouvoir courir sur la 1ere partie presque comme en plaine, vraiment top.

Je croise quelques pottok, j’essaie d’entamer une discussion mais ils sont un peu occupé à manger.

IMAG0125-1024x613

La seconde partie de la descente est beaucoup plus technique et verticale. Je sens mes cuisses qui commencent à accuser le coup. Je croise un berger qui monte en ciré et bottes travailler, je le salue.

Je finis par retrouver un chemin, puis une route en bas. Je ne sais pas ou je suis, je vais à l’instinct et coup de bol, je retrouve pile poil le chemin pour retourner à Sare. Je trottine pour finir cette boucle de 11 km en 1h47 et 500 de D+ bien tassés sur quelques kms.

C’est super content que je rentre retrouver ma famille avec l’envie déjà de revenir et continuer plus loin.

Aujourd’hui mardi, 2 jours après cette escapade, j’ai encore de très grosses courbatures aux cuisses. Je marche difficilement, surtout pour descendre des escaliers, là c’est terrible. Et je me félicite d’avoir eu la sagesse de ne pas pousser plus, parce que je ne sais pas dans quel état j’aurais alors été ces jours suivants.

Une sortie topissime, à renouveler dès que je pourrai redescendre au pays.

10 commentaires à “Sortie #70 A l’aventure dans la montagne basque”


  1. 0 jb 21 fév 2012 à 14:33

    recit super sympa a lire. Y en a qui sont motivé le dimanche matin. Ca donne envie d’en faire autant.

    Répondre

  2. 1 vodkakass 21 fév 2012 à 21:08

    merci jb :) Peut être à bientôt dans nos magnifiques pyrénées !

    Répondre

  3. 2 jb 21 fév 2012 à 22:59

    avec plaisir. J’ai pas le niveau pour te suivre mais si tu es pres a m’attendre et que tu veux sortir ds les HP n’hesite pas.

    Ps : y a pas un moyen de s’abonner aux commentaires?? Pour savoir si quelqu’un a repondu?

    Répondre

  4. 3 Luc 22 fév 2012 à 3:08

    Belle sortie. Lorsque l’on peut faire ce genre de truc, l’entraînement devient moins monotone.

    Répondre

  5. 4 vodkakass 22 fév 2012 à 12:42

    @ jb je t’avoue que je ne suis pas un pro du blog, je vais regarder si cette option existe sur cette plateforme. Pour les sorties, je te préviendrai quand je descends, je ne suis pas un pro runner, je cours pas très vite et d’après tes sorties, on ne doit pas être si loin que ca l’un de l’autre.

    @ luc c’est vrai que le dépaysement est total avec la Gironde qui est plate dans sa grande majorité. Ca fait du bien de changer de décors.

    Répondre

  6. 5 Rohnny 24 fév 2012 à 22:46

    Bonjour Eric, superbe CR, j’en ai bien profité et cela me donne vraiment envie de venir une fois courir dans ce superbe coin. A mettre au programme ;-)

    Répondre

  7. 6 vodkakass 25 fév 2012 à 10:34

    @ Rohnny Tu as bien raison, c’est magnifique comme coin

    Répondre

  8. 7 vinvin20 1 mar 2012 à 1:31

    Un joli coin. Je ne connais pas du tout cette region. Elle me plait bien cette petite ligne de chemin de fer! ;)

    Répondre

    • 8 vodkakass 1 mar 2012 à 10:14

      Salut Vinvin, je me suis pas mal inspiré de tes reportages billet. Je ne suis pas encore à la hauteur du maitre mais j’y travailles :)

  9. 9 vinvin20 1 mar 2012 à 23:07

    Merci! Tu vas me faire rougir… ;)
    Mais je ne suis le maître que de moi même!
    Et je pense qu’en CAP je pourrais bien être ton élève ;)

    Répondre

Laisser un commentaire



Les Cavaliers du Plaisir |
JAVELOT CLUB DE CALAIS |
Statistiques Soft France |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Infini Kart
| kung fu tae do
| beachpark31